Modèle météorologique européen

Modèle météorologique européen

Posted by itinfra in on 15 de fevereiro de 2019 with No Comments

La zone géographique est un autre facteur. Malheureusement, les météorologues ne savent pas ce que le temps est comme sur toute la planète: absent est des données de surface provenant de zones telles que les océans et les grandes régions inhabitées, comme les forêts tropicales et les déserts. Et les modèles informatiques luttent toujours avec divers terrains, en particulier les montagnes. Il y a des occasions où les prévisionnistes estiment ce qui n`est pas connu qui peut être problématique. Le CEPMWF est surtout connu pour ce modèle de prévision opérationnelle mondiale, officiellement connu sous le nom de «système intégré de prévision (IFS)», mais généralement connu sous le nom de «CEPMWF» (Centre européen pour les prévisions météorologiques à moyen terme) l`IFS est un modèle global qui fonctionne toutes les 12 heures et sa sortie s`écoule à 10 jours (240 heures) en 24 heures. La résolution IFS d`origine est d`environ 50 km (0,5 º), mais la résolution des graphiques est interpolée à 100 km (1 º). Ce modèle numérique est exécuté deux fois par jour, en utilisant 0 et 12 données UTC; la mise à jour des graphiques commence à 6:00 et 18:00 UTC. Ce modèle est géré par le Centre européen pour les prévisions météorologiques à moyen terme (CEPMWF) la Fondation pour les modèles sont des équations mathématiques basées sur la physique qui caractérisent la façon dont l`air se déplace et la chaleur et l`humidité sont échangées dans l`atmosphère. Les observations météorologiques (pression, vent, température et humidité) obtenues à partir de capteurs terrestres et de satellites météorologiques sont injectés dans ces équations. Les observations sont introduites dans les modèles dans un processus connu sous le nom d`assimilation de données. Comment ces modèles peuvent-ils prédire des résultats différents? Chaque modèle assimile les données différemment et utilise des équations différentes. En outre, chaque modèle gère les processus météorologiques qui se produisent entre les cellules de la grille, telles que la turbulence et la petite croissance du nuage, différemment. Si vous mettez de bonnes données initiales “dans”, vous êtes plus susceptibles d`obtenir de bons “out”.

Le CEPMWF, grâce à ses partenariats avec EUMETSAT, l`ESA, l`UE et la communauté scientifique européenne, a établi une position de premier plan pour l`Europe dans l`exploitation des données satellitaires pour les prévisions météorologiques numériques opérationnelles et pour les activités saisonnières opérationnelles des modèles atmosphère-océan-terre couplés. La quantité croissante de données satellitaires et le développement de méthodes d`extraction plus sophistiquées de ces données ont grandement contribué à améliorer l`exactitude et l`utilité des prévisions des NWP. [citation nécessaire] Le CEPMWF s`efforce continuellement d`améliorer l`utilisation des observations satellitaires pour le NWP. La modélisation, l`informatique et les statistiques se réunissent dans les diagnostics de modèle de système terrestre et les travaux d`étalonnage. Damien Decremer, scientifique du CEPMWF, possède l`expertise interdisciplinaire requise. Le CEPMWF a été créé en 1975, en reconnaissance de la nécessité de disposer des ressources scientifiques et techniques des services et institutions météorologiques de l`Europe pour la production de prévisions météorologiques pour les échelles de temps moyennes (jusqu`à environ deux semaines) et avantages économiques et sociaux attendus.

Comments are closed.

Categories

  • Nenhuma categoria

Archives

Back to Top

Siga-nos no Twitter para receber actualizações sobre problemas de rede, descontos e muito mais.
2019 © iT | infra. Desenvolvido por iT infra.